Les 5 bonnes résolutions de la rentrée

Si la rentrée de septembre ne rime plus avec les achats de nouveaux stylos, feuilles à gros carreaux, intercalaires et autres fournitures de boulot, c’est que pour vous collège, lycée et université, c’est terminé. rentree

 

Vous souvenez-vous de ces moments incroyables de renouveau ? Les vacances nous avaient changé, nous avions muris, et nous étions impatients de retrouver nos amis dans la cour de récré et de découvrir notre emploi du temps. 

 

Vous savez quoi ? Il ne tient qu’à vous de retrouver ce sentiment de renouveau !

 

Pour la majorité d’entre vous, en retour des vacances et remplis de vitamine D, il est temps de s’y remettre. La première semaine semble être une transition ralentie. Dehors il fait encore beau. Les passants sont encore en short. Le soir on prend encore l’apéro. 

 

Bref la routine Métro-Boulot-Dodo n’est pas en marche. C’est le moment pour vous de vous poser avec vous-même : qui voulez-vous être ? Qui voulez-vous devenir ? Qu’est-ce que vous voulez faire ?

 

C’est le meilleur moment pour se réinventer avec la maîtrise de l’anglais (vous deviendrez extraordinaire !).

 

On vous dit comment instaurer de nouvelles et bonnes résolutions. 

 

S’accorder du temps disponible

Première étape quand on apprend l’anglais, c’est bien sûr de s’accorder du temps disponible pour s’y mettre à fond.

Parfois avec le temps, on se démotive. On remet au lendemain. On oublie. Et puis on y pense plus. 

 

Et puis en général, nos vacances nous rappellent cette envie des premiers jours de maîtriser l’anglais : on rencontre un étranger avec qui on accroche bien. Et on se dit que finalement si on n’avait pas abandonné, on serait surement bilingue maintenant et que la conversation aurait été bien plus intéressante.

No stress ! Freiner son apprentissage en cours de route c’est normal. C’est humain. C’est d’ailleurs un super moyen de retrouver du sens à ses efforts et de l’énergie pour se dépasser. 

 

La meilleure technique pour libérer du temps de disponible est d’ouvrir son agenda un dimanche en fin d’après-midi et d’y insérer des créneaux pour l’anglais. Une heure, deux heures, six heures. Up to you comme diraient les Anglais (“c’est comme tu veux”). 

 

L’important, c’est de se réserver ce créneau horaire. L’heure ou le jour peuvent même changer. Pas de problème tant que vous respectez de prendre ce temps pour vous. 

 

Pourquoi mettre un créneau horaire dans notre calendrier ? 


C’est la question des procrastinateurs. La réponse est simple : apprendre l’anglais c’est important, pas urgent.. Sans calendrier, vous essayez de caler de l’anglais quand vous le pouvez. Et je ne parle des semaines où on est “charrette”. 

 

Insérez avant même que la semaine débute un moment réservé uniquement à la pratique de l’anglais et construisez votre emploi du temps en fonction. Vous ne serez jamais dans l’urgence. Mieux vous n’allez jamais procrastiner. Vous prendrez du plaisir.

 

Adopter une nouvelle routine de travail

Une bonne résolution c’est changer un comportement d’un jour en une habitude de tous les jours.

Le saviez-vous ? Il faut 21 jours pour se créer une nouvelle routine. Et la rentrée est le meilleur moyen d’y arriver.

Si vous avez bien intégré dans votre calendrier des créneaux de travail, sachez qu’au bout de 3 semaines, l’apprentissage de l’anglais sera devenu une habitude quotidienne. 

 

Faites-vous confiance et persévérez dans les premiers car on sait que c’est dur. On y est aussi passé. Vous serez rapidement étonné de ce que vous pouvez réaliser !

 

Vous pouvez utiliser l’application Fabulous qui permet d’instaurer de nouveaux comportements dans son quotidien. 

 

S’accorder des petits plaisirs

Apprendre l’anglais est un exercice quotidien qui peut parfois devenir lassant. On ralentit, on zappe puis on oublie définitivement la raison pour laquelle on avait commencé à apprendre. 

 

Qu’est-ce qu’il vous manque pour garder votre motivation et votre énergie ?
Rien de plus simple : des récompenses !

 

Récompenser ses efforts est le meilleur moyen de trouver du plaisir dans l’effort et de garder la motivation pour continuer à apprendre l’anglais coûte que coûte. 

 

Voici des exemples de récompenses : 

  • Aller au cinéma voir un bon film (en VO)
  • S’offrir une douceur : une pâtisserie, des bonbons, ...
  • S’accorder une pause de quelques jours 
  • S’offrir un bon restaurant
  • etc

 

Fixer un objectif à moyen et long terme

Le meilleur moyen de garder sa motivation est de se fixer des objectifs à court, moyen et long terme.

Nous avons parlé des petites récompenses à court terme qui nous remotivent semaine après semaine. 

 

Parlons des objectifs à moyen et long terme. Je parle du projet de vie qui vous met en joie. Je parle de mission qui donne du sens à votre apprentissage de l’anglais.

Si votre vie était un bol et que vous deviez le remplir de joie et de bonheur, il serait bien plus facile d’utiliser de gros cailloux (grands objectifs à long terme) que de grains de sables (petites récompenses à court terme). 

 

Pour la majorité d’entre nous, ces objectifs à long terme sont : 

  • un grand voyage 
  • un nouvel emploi
  • les deux combinés

 

Petit rappel : se fixer un objectif, c’est définir une action limitée dans le temps. Exemple : Faire le tour de l’Australie dans les 2 prochaines années. 

 

Trouver un nouveau correspondant

La meilleure résolution pour faire progresser son anglais est de trouver un nouveau correspondant anglophone. C’est en pratiquant qu’on devient bilingue (car c’est en forgeant qu’on devient forgeron). 

 

Les bénéfices de trouver un correspondant sont multiples : 

  • Améliorer sa pratique orale
  • Prendre confiance en soi
  • Découvrir une nouvelle culture
  • Tisser des liens d’amitié
  • Avoir un endroit où voyager

 

On pourrait en trouver encore une dizaine d’opportunités !

 

Si vous n’avez jamais trouvé de correspondants auparavant et que vous n’êtes pas inscrit dans le système scolaire, voici comment faire : 

 

  • Cherchez sur Google un café de langue proche de chez vous. Regardez sur Meetup dans un premier temps. 
  • Connectez-vous sur des plateformes d’échanges de langues comme Speaky. 
  • Rapprochez-vous des universités pour rencontrer des Erasmus
  • Intégrez les groupes d’expatriés anglophones



Jordan Jeandon

Jordan Jeandon

CMO & CoFondateur

Débloquez votre anglais en 3 mois seulement grâce à la MasterClass Neil Armstrong

Articles récents