Une histoire courte du Royaume-Uni

Le Royaume-Uni englobe les territoires de l’Angleterre, du Pays de Galles, de l’Écosse et l’Irlande du Nord. Mais cette union ne s’est pas construite en un jour. histoire-britain


Je vais essayer de vous résumer 3 siècles d’histoire, entre 1707 avec les actes d’Union et 2019 avec le départ du Royaume-Uni de l’Europe, le fameux Brexit. 

 

Les actes d’Unions

Avant la fameuse date de 1707, ce sont des conquêtes et des unions qui façonnent les relations entre les 4 territoires de l’actuel Royaume-Uni. 

 

La conquête de l'Irlande commence en 1169, sous Henri II, mais c’est Henry VII qui changera l’Irlande en royaume et se déclarera (en outrepassant les lois du Parlement) roi d’Irlande. En réalité, c’est la région de Dublin qu’il contrôle. 

 

En 1603, après près de 450 années de conquêtes, l’Angleterre contrôle toute l’Irlande. La famille royale des Tudors laisse place à la lignée des Stuart. 

 

Les rois se succèdent jusqu’en 1649 où guerre civile éclate. Le roi est décapité, c’est alors le début de la république ou plus communément le Commonwealth. Durant cette période, l’Irlande et l'Écosse seront annexées et leur autonomie législative est abolie. 

 

Ça ne durera pas longtemps car 11 ans plus tard, après la mort de Cromwell Lord Protector du Commonwealth, la Monarchie est de réinstaurée. La dernière monarque des Stuart, Anne de Grande-Bretagne, décidera d’intégrer la politique dans ce système. 

 

En 1707, les actes d'union reçoivent la sanction royale, les parlements d'Angleterre et d'Écosse sont abolis pour créer le royaume de Grande-Bretagne avec un parlement unique. l'Écosse pourra profiter du libre échange avec l’Angleterre et son empire colonial. 

 

Les guerres du 18ème siècle

La Grande-Bretagne est sur plusieurs fronts et essentiellement contre la France. Que ce soit en Nouvelle-France (Canada) où l’Angleterre remportera la victoire (joie de courte durée car 12 ans plus tard, 13 de ses colonies se battront pour l’indépendance des États-Unis, aidé par la France of course). 

 

La Révolution française l’inquiète aussi, elle relance les combat en 1793 qui se poursuivront durant l’ère Napoléonienne ? 

 

Le nouveau roi Guillaume III d’Orange est hollandais. Il donne à une Angleterre encore très peu peuplée des ressorts pour se lancer dans une économie d'exportation et d'innovations technologiques.

 

Par sa superficie et sa population, l’économie française a le vent en poupe contrairement à la Grande-Bretagne. Elle a un coup à jouer dans le commerce extérieur qui va connaître une croissance exceptionnelle. 

 

Le commerce des produits cotonniers va annoncer les prémices de l’ère industrielle avec une production à grande échelle dans des grandes manufactures. 

 

L’acte d’Union de 1800

Les révolutions en Amérique et en France donnent des idées aux irlandais. Les rébellions se mettent en place et entraîne la ratification de l’acte d’union de 1800. Le pays est alors nommé « Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande » (United Kingdom of Great Britain and Ireland).

 

Cette rébellion se poursuivra jusqu’au 20ème siècle. 

 

Le Commonwealth

Le Royaume-Uni est le premier pays à connaître un essor fulgurant du chemin de fer puis un recours massif à la monnaie de papier.

 

Au même moment, le contrôle de l'Empire britannique sur ses colonies diminue au cours de l'entre-deux-guerres. Le nationalisme prend une part importante dans plusieurs zones de l'Empire, notamment aux Indes et en Égypte.

 

Entre 1867 et 1910, l'Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande reçoivent le statut de dominion (une indépendance au sein de l'Empire). Ils deviennent des membres fondateurs du Commonwealth britannique. L'indépendance des Indes et du Pakistan en 1947 parachèvent la décolonisation de l'Empire. 

 

Aujourd'hui, la plupart des anciennes colonies britanniques font partie du Commonwealth, pratiquement toutes en tant que membre indépendant. 

 

Restent cependant treize colonies britanniques anciennes — dont les Bermudes, Gibraltar et les Îles Malouines — qui décident de garder leur lien politique avec Londres, ce sont les territoires britanniques d'outre-mer.

 

En 1949, le gouvernement Attlee fait une loi interdisant à l'Irlande du Nord de quitter le Royaume-Uni sans le consentement du Parlement de la province.



L’adhésion à la Communauté économique européenne

En 1961, le Royaume-Uni annonce sa candidature du pays à la Communauté économique européenne. Charles De Gaulle s'y oppose car il estime la politique britannique soumise à celle des États-Unis, d'une part ; et d'autre part cette candidature intervient à la suite de la tentative ratée du Royaume-Uni de créer une Alliance concurrente de la CEE.

 

Une seconde candidature à la CEE est déposée en 1967, mais elle se heurte de nouveau au refus de Gaulle. En 1971, le Premier ministre Edward Heath réussit à convaincre Georges Pompidou et le 1er janvier 1973, le pays intègre finalement la CEE.

 

Les premiers attentats en Irlande du Nord éclatent, les morts tombent dans les « camps » catholiques et protestants. Rappelez-vous du Bloody Sunday de 1972 :où 14 hommes sont tués lors d'une manifestation catholique non autorisée à Londonderry. 

 

L’arrivée de Thatcher

En 1988, Margareth Thatcher s'oppose aux propositions européennes qui touchent à la fédéralisation et à la centralisation des décisions de l'Union (commerce unique). 

 

Elle ne reconnaît à l'Union qu'un rôle de facilitateur de libre échange et craint que les changements stratégiques opérés par l'Union ne détruisent son travail à l'intérieur de son pays. 

 

L’ère des référendums

Le 18 septembre 2014, un référendum sur l'indépendance de l'Écosse se tient à l'initiative de Cameron. 

 

Le 23 juin 2016, le Royaume-Uni se prononce de justesse pour une sortie de l'Union européenne à 51,89 %. Theresa May devient alors Première ministre du Royaume-Uni le 13 juillet.

 

À quoi s’attendre

L’arrivée de Boris Johnson comme Premier Ministre courant de l’été 2019, redistribue les cartes de l’avenir politique du Royaume-Uni.

 

Est-ce que la date du Brexit restera au 31 octobre 2019 ou sera repoussée ?
Est-ce qu’il y aura un no-deal ? 

 

Entre sa demande de dissolution du Parlement et ses scepticismes écologie, l’avenir ne semble pas radieux en tout cas...

 

Jordan Jeandon

Jordan Jeandon

CMO & CoFondateur

Débloquez votre anglais en 3 mois seulement grâce à la MasterClass Neil Armstrong

Articles récents